Celeste Lett : comment ose t'il ? ...

Publié le par Le Macroscope

Comment ont-ils osé mettre ce torchon dans ma boîte aux lettres ?

Je viens d’avoir, dans ma boîte aux lettres, le nouveau tract de Celeste Lett pour essayer de séduire les électeurs de la 5ème circonscription de la Moselle.

Entre ce qu’il écrit et ce qu’il fait il y a un monde.

« Je reste proche de vous et communiquerai avec chacune et chacun d’entre vous. »

Je vois cela, nous communiquons par avocats interposés parce qu’il ne veut pas reconnaître son erreur.

« Vous êtes tous concerné par l’avenir de notre région, de notre pays. »

Pas besoin de l’écrire, je le sais déjà et c’est bien pour cela que je ne voterai pas pour lui.

« Je vous invite à venir nombreux à me rencontrer, à vous exprimer, à faire entendre votre voix ! »

C’est la meilleure. Je n’arrête pas d’essayer de faire entendre ma voix, mais il doit y avoir une gamme de fréquence qui lui est inaudible. Pour ce qui est de m’exprimer, je le fais régulièrement, mais la presse n’en souffle mot. Heureusement qu’il y a internet et les réseaux sociaux.

« Soyez assurés, chères électrices, chers électeurs, de ma volonté constante de vous associer pleinement au débat sur le devenir de notre région, d’être constamment à votre écoute pour mieux vous servir. »

Quel débat ? Un monologue surtout. Il refuse déjà le débat avec Angèle Dufflo qui représente énormément d’électeurs de la circonscription. Il n’est pas possible d’entendre tout le monde en si peu de temps, alors débattre avec quelqu’un qui connait les problèmes de tous serait certainement plus intéressant.

Etre à l’écoute, entendre, et comprendre sont trois choses différentes. Je préférerai qu’il comprenne et fasse quelque chose pour le bien être des habitants.

« Un député actif et entreprenant »

J’ai mis le « d » de député en minuscule, car dans son tract il est en majuscule. On se demande pourquoi. Surtout entreprenant envers Hambrégie, donc contre beaucoup, voire la majorité des habitants concernés par ce projet de centrale au gaz.

« Un député présent sur le terrain et soucieux de promouvoir sa région »

Présent sur le terrain surtout en période électorale et pour figurer sur toutes les photos de la presse locale. « Promouvoir sa région », disons plutôt l’offrir à Direct Energie, dont Stéphane Courbit a été placé en garde à vu dans l’affaire Bettencourt. Ca sent de plus en plus le gaz !

« Un député qui est et qui restera à l’écoute et proche de toutes les communes, de tous les administrés de la circonscription, sans exception aucune ! »

Là c’est un vrai mensonge. Il n’écoute pas Angèle Dufflo (refus de débat). Il ne m’écoute pas non plus.

Ca tombe bien, il a une réunion électorale dans ma commune ce soir. Je verrai bien s’il sera à mon écoute !

Publié dans Moi

Commenter cet article