Celeste Lett, le justicier irréprochable

Publié le par Le Macroscope

Vous l’aurez certainement remarqué, les gens du voyage qui campaient à proximité du giratoire près de l’ancien Conforama à Sarreguemines ont plié bagages. Ils ont respecté une décision de justice, eux !

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/06/08/le-point-sur-les-gens-du-voyage

De toute façon avaient-ils le choix puisqu’une procédure administrative, avec une mise en demeure d'évacuer les lieux et une autre judiciaire, avec un référé auprès du tribunal et un constat d'huissier avaient été déposées par la C.A.S.C.(Communauté d’Agglomération Sarreguemines et Confluence) apparemment.

S’il est normal que les gens du voyage ne puissent pas s’installer où bon leur semble, il faudrait déjà que les collectivités locales se mettent en règle avec la législation. En l’occurrence mettre à disposition une aire d’accueil des gens du voyage. Or celle-ci n’est pas encore prête d’après l’article du Républicain Lorrain du 8 juin (voir lien ci-dessus).

Mais le problème de l’accueil des gens du voyage ne date pas d’hier. D’ailleurs j’ai retrouvé un article croustillant des « us et coutumes » de notre très cher Député-Maire, Céleste Lett :

http://www.agoravox.fr/actualites/info-locale/article/pourquoi-la-mairie-de-98018

En somme, plus il peut embêter les honnêtes citoyens, plus il semble y prendre plaisir.

Bon, la compétence de l’accueil des gens du voyage semble être passés à la C.A.S.C.. Encore une manière de faire porter les frais à l’intercommunalité tout en gardant le privilège de pouvoir dire qu’il a trouvé la solution à ce « problème ».

De plus en plus de compétences partent vers la C.A.S.C. de telle sorte que la Ville de Sarreguemines se vide de plus en plus de services. En somme les habitants de Sarreguemines voteront un Maire qui, à terme, gérera une « coquille vide ». Mais le pire dans tout cela, c’est que l’organe exécutif de la C.A.S.C. n’est pas élu au suffrage universel. Ce qui est tout à fait « anormal ». Le citoyen paie des impôts qui sont gérés le président de la C.A.S.C. qui, actuellement, n’est pas élu par les habitants de Sarreguemines, par exemple.

Je ferme la parenthèse.

Celeste Lett a probablement du intervenir auprès du président de la C.A.S.C. afin que ce dernier engage des procédures administrative et judiciaire à l’encontre des gens du voyage.

Là il est pressé qu’une décision de justice soit exécutée, quitte à faire appel aux forces de l’ordre.

Dommage, que dans mon cas, je ne puisse pas faire intervenir les forces de l’ordre afin que Céleste Lett exécute également la décision de justice du Tribunal Administratif de Strasbourg d’il y a 3 mois maintenant.

En fait, on pourrait croire que les décisions de justice ne s’appliquent pas à lui mais à tous les autres citoyens.

Publié dans Moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article