Celeste Lett n’aime pas Strasbourg

Publié le par Le Macroscope

Décidément, on pourrait vraiment croire qu’il n’aime pas Strasbourg.

 

Non seulement on pourrait croire qu’il n’en a rien à faire du tribunal administratif de Strasbourg, mais en plus il essaie par tous les moyens de faire construire une centrale à proximité de l’autoroute en direction de Strasbourg, sans compter les dessertes ferroviaires vers Strasbourg, et surtout l’arrêt des dessertes ferroviaires vers Bitche … pardon, ce n’est pas en direction de Strasbourg, mais on pourrait le croire.

 

Il a beaucoup de mal à digérer les jugements rendus par le tribunal administratif de Strasbourg. Je parle du jugement rendu en ma faveur et qui n’est toujours pas exécuté. Pire encore, il a fait appel. Mais surtout des deux jugements rendus dans le dossier Hambrégie et qui ne vont pas dans son sens.

Sa campagne législative est basée sur l’implantation, coûte que coûte de cette centrale inutile qui créera certainement 2 emplois locaux : le jardinier et le concierge le restant du personnel viendra, très certainement d’ailleurs. Une partie directement de Direct-Energie et une autre partie du fournisseur des turbines (Siemens, Alstom, Général electric …). Suis-je loin de la vérité ? Il suffit de se renseigner ailleurs ou ce genre de centrale a été construit.

Donc Strasbourg ne lui convient pas, il se dirige vers Nancy (pour mon appel) et pour appuyer les appels des gens de Paris. Bah oui, Nancy est plus proche de Paris, il doit penser qu’il y a plus de chance que la Cour d’Appel Administrative ira dans le sens des parisiens (et moins de nous autres citoyens locaux).

Mais ce sera à la justice de trancher.

Seule différence entre les jugements rendus par le tribunal administratif de Strasbourg contre Hambrégie et celui rendu contre la Ville de Sarreguemines (en ma faveur), c’est que dans le cas de Hambrégie, le jugement est exécuté (les travaux sont arrêtés), alors que dans mon cas le jugement n’est pas exécuté !

Publié dans Politique

Commenter cet article