Celeste Lett un député proche de tous ... et loin de moi

Publié le par Le Macroscope

Au lieu d'aller promettre plein de choses aux gens, lors de ses réunions électorales, il serait bien que Celeste Lett exécute déjà le jugement du Tribunal Administratif de Strasbourg en ma faveur.

 

Comment faire confiance à une personne qui s'assoit sur les décisions de justice ?

 

Justice, dont un Député est partie prenante, vu qu'il participe au vote des lois.

 

2 mois et 1/2 après la notification du jugement, il ne s'est toujours pas exécuté.

 

Chers futurs Députés, je propose une modification mineure de la législature administrative : permettre aux huissiers de saisir les mauvais payeurs (administratifs), et leur permettre de se rémunérer par une saisie supplémentaire auprès de ces mauvais payeurs (de façon à ce que le créancier n'ait pas de frais).

 

Celeste Lett a largement de quoi subvenir a ses besoins. Il est complètement déconnecté de la réalité de ce que vivent les gens "normaux". Pour lui dépenser 100€ c'est comme dépenser 10€ pour les gens "normaux" (indemnité de député, de maire de Sarreguemines etc.).

 

Il pourrait se permettre, s'il était à ma place, d'attendre que l'argent qu'on lui devrait entre. Mais pour ma petite famille ce n'est pas le cas. C'est presque vital.

 

Mais cela ne le soucie guère.

 

Durant 7 années j’ai serré les dents du fait que mes primes n’étaient pas versées comme prévu par les textes réglementaires. Le Tribunal Administratif de Strasbourg m’a donné raison. Au bout de ces 7 années j’ai entamé l’action judiciaire. J’ai encore du patienter 4 années de plus pour que la chose soit jugée (délai moyen des tribunaux administratifs). Donc au bout de 11 années « d’attente » enfin la délivrance.

Nous allons, enfin, sortir du surendettement, pouvoir réaliser les travaux « d’urgence » comme remplacer le chauffage, quelques fenêtres encore en simple vitrage et isoler le sol des combles, me racheter un véhicule d’occasion (j’ai du vendre le mien pour « finir » un mois plus difficile que les autres), et mettre un peu d’argent de coté en cas de coup dur.

Lorsque le jugement a été rendu, j’ai entamé diverses démarches pour préparer la réalisation de ce que je viens de décrire. Normal, il est bien précisé dans le jugement que l’administration doit s’exécuter. Je me suis donc laissé un délai de 2 mois pour que l’argent soit viré sur mon compte bancaire. 2 mois c’est le délai indiqué sur service-public.fr.

Concernant le surendettement, le versement de la somme dû, nous permettrait d’apurer le plan de surendettement. De bénéficier, enfin, à nouveau d’une carte bancaire etc.

Concernant les projets de travaux d’économie d’énergie, le dossier est en cours, mais si le paiement ne s’effectue pas rapidement, le plan de financement sera compromis, de ce fait les éventuelles subventions et de ce fait les travaux.

Concernant le véhicule d’occasion pour remplacer mon véhicule que j’avais du vendre, j’ai du lever ma réservation faute de liquidités. Je ne sais toujours pas quand je pourrai m’acheter un autre véhicule. Heureusement nous en avons un autre, mais qui n’est plus adapté à mon état de santé (trop bas).

Et surtout la sécurité de pouvoir mettre un peu d’argent de coté en cas de coup dur. Là les comptes sont à zéro du fait de toutes ces années où les primes n’ont pas été versées correctement.

Je me réserve le droit de demander une réparation pour préjudice moral.

Si les primes avaient été versées correctement, nous ne serions pas en surendettement. Nous aurions pu changer de mode de chauffage et ainsi économiser des sommes considérables sur nos factures de chauffage etc.

Là, en l’occurrence, le jugement n’est toujours pas exécuté. J’ai du laisser passer une belle occasion pour trouver un véhicule de remplacement, qui m’aurait couté moins cher en carburant. Qui aurait été mieux adapté à mon état physique. Mais surtout, je ne serais pas passé pour un « idiot » parce qu’une personne ne respecte pas les décisions de justice.

Le Préfet a été sollicité afin de faire exécuter le jugement. J’attends sa réponse.

Il reste donc à Celeste Lett jusqu’au 9 juin pour s’exécuter (délai avant de lancer une nouvelle procédure).

Passé ce délai, une requête d’aide à l’exécution et d’astreinte sera déposée avec une éventuelle demande de réparation de préjudice moral.

Mais je me réserve le droit d’user de tous moyens légaux pour me faire entendre, y compris diverses manifestations ponctuelles, sous une forme encore à définir. Les seuls moments ou le Député-Maire semble être à l’écoute des administrés c’est durant les campagnes électorales. Et hasard « heureux » il y en a une actuellement …

Publié dans Moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article