Entre Sarre&Blies il y a des citoyens

Publié le par Le Macroscope

Après avoir été envahi la semaine dernière par la publicité de Direct Energie dans nos boîtes aux lettres, c’est aujourd’hui le tour de la C.A.S.C. de faire le plébiscite du « oui » du Préfet concernant l’autorisation d’exploiter du projet Hambrégie. Coincé entre les publicités du Telex et du Praktiker "Sommerschluss&Rausverkauf".

 

25 500 exemplaires pour le premier 24 500 exemplaires pour le second. Qui serait prêt à financer 25 000 exemplaires (pour faire la moyenne) de « droit de réponse » des citoyens à ce qui est avancé dans ces deux publications ? Les associations n’ont pas les moyens financiers pour contrecarrer les propos avancés dans ces publications. Et bien sur, on en profite. Qui d’après vous paye ces publications ? Probablement Direct Energie pour «construire ENSEMBLE » (mais à 100 % ? : http://le-macroscope.over-blog.fr/article-direct-energie-bibendum-deguise-en-zorro-53557529.html ), les contribuables locaux entreprises et les habitants (vu qu’en plus de la redevance d’assainissement et de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères, la taxe d’habitation est désormais pour partie reversée à la C.A.S.C.. (Voir fascicule « Mode d’emploi », joint à la publication « entre Sarre&Blies » N°23 de juillet 2010) pour l'autre.

 

Lorsqu’on tourne la page de couverture, on tombe directement sur les hostilités « Lettre ouverte aux habitants ».

 

Mis à part l’autosatisfaction qui se dégage de l’ensemble de l’article de deux pages, on peut relever quelques pics :

 

« Arguments scientifiques avérés » : en somme les références données par l’A.D.P.S.E. ne seraient pas scientifiquement avérés. Je pense que les médecins du secteur en prendront note, ainsi que les différents professeurs de santé sollicités, le bureau d’étude Horizon également etc.

 

« Experts privés » : qui sont ces « experts » ? ANTEA pour la partie technique, les Drs BROUSSE et MARTIN, pour la « toxicologie » ? Faut-il rappeler qu’ANTEA a été crée à la base par au sein du B.R.G.M. (http://www.antea-ingenierie.fr/fr/qui-sommes-nous.html ). Quand au Dr BROUSSE, il a été entendu en même temps que Direct-Energie lors du CO.D.E.R.S.T. le 2 juin dernier. « Experts » indépendants ? A vous de vous en faire une idée.

 

« Nombreuses contre-vérités » : c’est une expression « bidon », car il n’y a aucun exemple concret sur ces soi-disant « contres vérités ». Je précise que je fourni toujours mes sources lorsque j’avance quelque chose. Là ce ne sont que des paroles.

 

« Plus conforme à la réalité » : idem, quelle réalité ? Celle qu’on essaie de nous imposer ? La réalité est tout autre (voir plus bas Lloyd)

 

« Spécialistes extérieurs » : voir « experts privés » plus haut.

 

« L’impact de cette centrale est négligeable » : négligeable lorsqu’on remplace une centrale au charbon par ce genre d’équipement. En revanche, là on va créer de la pollution dont nous ne voulons pas, et surtout quand une centrale n’a aucune raison d’être, d’un point de vu production énergétique en France ( http://le-macroscope.over-blog.fr/article-conference-du-24-mai-2010-halte-au-developpement-anarchique-des-centrales-thermiques-en-france-50999794.html ).

 

« Candides éloignés des réalités économiques » : en somme nous serions « naïfs ». Quelle marque de reconnaissance pour des citoyens qui prennent à cœur le développement de la région. Ces électeurs, qui malheureusement ne peuvent pas élire par suffrage direct les représentants de la C.A.S.C. alors que leurs deniers sont en jeux. La réalité économique est le développement des énergies renouvelables, même si, par Lobbying, les aides à cette forme de production d’énergie, commencent à se réduire. Nous, citoyens, avons une vision d’avenir pour les prochaines générations, et ne sommes pas restés figés aux principes d’un autre siècle.

 

« Affirmations inexactes et sans aucun fondement scientifique » : en somme on met en doute les plus grands spécialistes de la planète concernant le changement climatique annoncé, le gouvernement lui-même lorsque M. BORLOO désire diminuer les émissions de CO2, le corps médical, lorsqu’il alerte sur les conséquences d’une surpollution etc. ? Qu’on nous expose les fondements scientifiques qui prouvent que cette centrale ne va pas augmenter les émissions de CO2 de la France, que les cas de cancers de la région ne vont pas augmenter avec cette pollution supplémentaire…

 

Remarquez également « l’évolution » de la communication. On y apprend que le projet est soutenu depuis deux ans et demi". C'est à dire début 2008 et ce n'est qu'en mai 2009 que le public en a pris connaissance !

 

Je note également la vision d'artiste des deux bâtiments de la centrale (alors qu'en mai 2009 il n'y en avait qu'un).De plus cette vue ne montre pas l'autre coté des bâtiments où il y a la prise d'air des turbines, les moteurs diesel, les transformateurs, les pompes etc. Ce serait certainement plus impressionnant.

 

Batiments-mai-2009-et-juillet-2010.JPG

(Sources : Publications « entre Sarre&Blies » de mai 2009 et juillet 2010)

 

D'après le montage de l'intégration paysagère du projet de centrale, cette centrale serait construite à environ 120 mètres de la forêt. Les proportions semblent respectées, mais la vue sous cet angle est, bien sur, à l’avantage du projet de centrale. On a l’impression que les bâtiments sont loin des habitations de Willerwald. De plus, Europôle 2 n’est pas aménagé, ce qui donnerait une toute autre image.

 

integration-paysagere-centrale.JPG

(Source : Publication « entre Sarre&Blies » de juillet 2010)

 

On voit bien que le projet est imposé et non concerté avec les citoyens : http://le-macroscope.over-blog.fr/article-hambregie-le-projet-impose-51750838.html

 

Nous n’avons droit qu’à de belles paroles avec beaucoup de vent. Aucune référence sérieuse n’est venue étayer ce qui est avancé dans cet article. Seul le « oui » du Préfet, qui a rendu « sa » décision qu’il a certainement du prendre sur instructions de Paris, est un élément concret.

 

En revanche, il s’agit d’un simple copier/coller de se que l’on entend à Paris. De belles paroles et c’est tout. L’Elysée n’a toujours pas répondu à mon courrier : http://le-macroscope.over-blog.fr/article-courrier-en-date-du-25-mai-2010-m-le-president-de-la-republique-51024004.html , ni le Ministère de l’environnement. Ce même ministère devait me contacter depuis son courrier réponse daté du 19 octobre 2009, et toujours pas de réponse. C’est normal, que répondre à des arguments avérés ?

 

D'autres « candides » osent appeler les gouvernements et entreprises à préparer la révolution énergétique. ( http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-lloyd-s-nous-assurent-d-une-crise-energetique,18129 ). Il s'agit tout simplement de Lloyd. 

 

 

Ces « Affirmations inexactes et sans aucun fondement scientifique » vont étayer les recours en justice. Nous verrons bien, si elles sont sans fondements. La roue tourne !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article