Gouvernement et français, deux mondes à parts

Publié le par Le Macroscope

Réforme des retraites, pénurie d’essence, manifestations, grèves etc.. Voici ce que nous vivons en ce moment. Est-ce que le gouvernement va enfin comprendre qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond en France ?

 

J’ai l’impression, que le gouvernement vit dans une bulle, totalement détaché de la réalité quotidienne des français : le monde des Bisounours. Avec leurs indemnités mirobolantes, leurs retraites assurées ils n’ont pas à se préoccuper de leur quotidien et de leur avenir. C’est dans cet état d’esprit, qu’ils s’attaquent à des choses importantes pour l’avenir des français. Leur vision biaisée de la réalité des citoyens, fait qu’ils ce heurtent aux français.

 

Ils ne comprennent pas que le français puisse réagir de cette façon. Ils nous « prennent de haut ». Tout est fait pour museler l’expression de la population : mise en place du service minimum, déploiement en masse des forces de l’ordre, intimidations etc.. Il ne faut pas oublier que la plupart des avancées sociales ont eu lieu grâce à la revendication du peuple, aux manifestations et grèves, et c’est justement cela que le gouvernement veut bâillonner.

 

Pour les retraites, cela concerne tout le monde, et surtout les plus jeunes. C’est leur avenir. Comment voulez-vous que les plus jeunes trouvent du travail, si les plus anciens sont obligés de travailler plus longtemps et occupent, de ce fait, beaucoup d’emplois ? Il y a un certain nombre d’emplois en France. Ce nombre n’est pas extensible, comme on voudrait nous le faire croire. Les entreprises sont confrontées à la concurrence déloyale des pays émergents. De ce fait on réduit les coûts, donc les emplois.

 

Prenons l’exemple des Centrales Thermiques au Gaz qui poussent comme des champignons en France. 25 à 30 emplois précaires par centrale, là où le producteur historique emploierait une cinquantaine de personnes (par sécurité). Tout cela à cause de cette mise en concurrence dictée par une Europe « financière ». De plus ces emplois ne relèvent pas de statuts comme chez E.D.F.. De ce fait les employés sont lésés : deux poids, deux mesures pour un même travail. Est-ce cela la justice sociale ?

 

Le gouvernement brandi également le fait qu’il est irresponsable d’encourager les jeunes à manifester. Pourquoi les jeunes qui sont responsables pénalement à l’âge de 13 ans ne pourraient-ils pas être responsables de leur avenir. Qu’on me l’explique ! Il doit être gênant d’envoyer les forces de l’ordre sur des manifestations où participent des familles et donc des jeunes, car on doit prendre des gants pour ne pas commettre de bavures. Disperser une manifestation d’adultes est plus simple, on peut y aller gaiement.

 

Je ne jette pas la pierre aux forces de l’ordre qui ne font que suivre les ordres, même si parfois certains font un peu de zèle, mais cela on le retrouve également parmi les manifestants. Il est cependant facile de faire croire qu’il n’y a pas beaucoup de manifestants quand on les canalise.

 

Lorsque je vois les chiffres annoncés par la police et par les organisations syndicales concernant les manifestations, c’est tout de même ahurissant. Il suffit de voir les photos de la foule pour voir de quel coté les chiffres sont les plus proches.

 

Les manifestations sont les seuls moyens dont disposent les français pour se faire entendre. Car tout le restant est ignoré. Je reprends l’exemple du projet de centrale thermique au gaz de Hambrégie. Pétitions, manifestations pacifiques, 8 conseils municipaux sur 11 défavorables, Enquête publique très défavorable, la Région Lorraine opposée à ce projet, le corps médical opposé à ce projet, et malgré cela on autorise cette centrale. On voit bien de quelle façon on s’assoit sur l’opinion des habitants. Ce ne sont que des questions financières qui sont prises en comptes par nos dirigeants.

 

En mettant sous les projecteurs la réforme des retraites, on occulte tout ce qui se passe par ailleurs, comme par exemple, le financement de la sécurité sociale et toutes les mesures qui vont être prises : déremboursement des médicaments etc.. Est-ce que le gouvernement se rend compte que beaucoup de français, ne se font pas correctement soigner par manque de moyens financiers ? J’ai, pour ma part, également dû renoncer à certains soins, car trop coûteux. Beaucoup de médicaments que je dois acheter, car ils ne sont plus remboursés, sans compter les franchises et les participations qui nous coûtent 200 euros par an, car malheureusement, quand on est malade, il est important de se faire soigner, mais cela a un coût. Je fais parti des gens qui peuvent encore se payer une complémentaire santé, mais celle-ci augmente régulièrement et va augmenter encore plus dans les années à venir. Arrivera un moment où je ne pourrai plus me payer de complémentaire santé, donc je devrais payer directement ce qui n’est plus remboursé (ou le tiers payant) et de ce fait, si je n’ai pas l’argent nécessaire pour me faire soigner, je serai obligé de laisser ma santé se dégrader. Cela concerne plus de français qu’on ne se l’imagine.

 

Ne nous voilons pas la face (d’ailleurs c’est d’actualité), tout est dirigé par l’argent, les profits etc.. La France s’est autocensurée en acceptant de participer à une Europe « financière ». Le non au traité de Maastrich est l’exemple même de comment on prend les français pour des idiots. Les français disent non, le gouvernement fait ce qu’il veut. Et après cela, il ne faut pas manifester son mécontentement ? Nous ne sommes pas des demeurés !

Publié dans Politique

Commenter cet article

Nathalie 18/10/2010 11:08


Triste réalité... article bien rédigé (comme chaque article d'ailleurs) et qui exprime le sentiment d'injustice que le commun des mortels Français peut ressentir.
Bizarrement les politiciens ne remettent pas en cause leurs "acquis" qui pourtant coûtent des milliards au peuple!
-et la penurie d'essence ils connaissent pas eux ^^-


Dominique 17/10/2010 20:42


Bravo mon chéri, très bien rédigé cet article.
Pour ceux qui ne savent pas, moi j'ai du renoncer à ma complémentaire santé qui remboursait très bien, mais trop chère pour notre bourse ! Heureusement que mon mari a pu me prendre sur sa
complémentaire, mais j'y suis bien moins remboursée et pourtant j'en ai besoin, comme beaucoup de personnes.