Hambrégie : Coupes géologiques du terrain

Publié le par Le Macroscope

Que trouve-t’on sous le terrain choisi pour l’implantation du projet de centrale thermique au gaz Hambrégie ?

 

Le hasard veut que nous ayons une coupe géologique qui passe exactement par le terrain convoité par Direct-Energie.

 

Coupe-geologique-passant-par-Hambach-plan-de-situation.JPG

(Source : http://www.brgm.fr/publication/pubDetailRapportSP.jsp?id=RSP-BRGM/RR-40744-FR )

 

Coupe-geologique-passant-par-Hambach.JPG

(Source : http://www.brgm.fr/publication/pubDetailRapportSP.jsp?id=RSP-BRGM/RR-40744-FR )

 

Le terrain prévu pour Hambrégie se trouve à environ 3 km du sondage de Herbitzheim (à droite de la coupe géologique). Les terrains s’enfonçant de 2,5% en allant vers Woustviller, les couches géologiques repérées par le sondage de Herbitzheim (01667X0044/F) (230 mètres d’altitude) se retrouvent donc environ 60 mètres plus basses à l’endroit du terrain prévu pour accueillir Hambrégie (216 mètres d’altitude).

 

Sondage-01667X0044F.JPG

 

Nous avons donc plusieurs couches de calcaire sur une épaisseur d’environ 70 mètres, puis une quarantaine de mètres d’épaisseur d’argiles. On retrouve des couches d’une épaisseur d’environ 34 mètres de sel et d’argile, suivi de couches d’une épaisseur de 75 mètres d’argiles. Plus bas encore une épaisseur d’environ 70 mètres de mélanges argiles et grés, et, enfin du conglomérat.

 

Je pense que la fin définitive des travaux liés aux concessions de mines de sources salées et de sel gemme permettra d’éviter des affaissements de terrains à l’endroit d’implantation prévu de ce projet de centrale thermique dus à une éventuelle exploitation de sel.

 

En revanche je ne dispose (pas encore) des coupes de terrains « manquants ». Les 60 mètres d’épaisseur au dessus de ce qui a été repéré par le sondage de Herbitzheim. L’étude du carrotage du sondage 01667X0066/OUEST serait intéressante pour fournir les éléments manquants.

 

Coupe-formation-du-Trais-Lorrain.JPG

(Source http://www3.ac-nancy-metz.fr/base-geol/glossaire.php?idterme=4 )

 

D’après cette coupe, nous pouvons extrapoler les couches manquantes. Il s’agit donc de Lettenkohle (argiles et calcaire) et de marnes irisées (argiles et sel gemme).

 

Coupe-geologique-Keuper.JPG

(Source http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/svt/ressourc/regional/apbg/sel.html#2 )

 

D’après cette coupe, le terrain se situerait donc à la limite avec la formation salifère (sel gemme) ou de gypse, ce qui ne doit pas être la panacée pour les fondations d’une centrale thermique (le sel et le gypse se « dissolvent »)

 

Il serait bon d’effectuer des sondages afin de déterminer exactement les formations géologiques se situant à cet endroit, car ce qui prévu n’est pas une simple épicerie, mais une centrale thermique au gaz.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article