Hambrégie : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple

Publié le par Le Macroscope

Cela fait déjà plus d'un an que le projet Hambrégie nous hante jours et nuits. Qu'avons nous obtenus depuis ? Quelles actions mener ?

 

Malgré les réunions d’informations et conférences organisées par l’A.D.P.S.E. depuis l’an dernier ;

 

L’enquête publique avec un avis défavorable du commissaire enquêteur ;

 

Les conseils municipaux qui ont émis un avis défavorable au projet :

- Hambach

- Herbitzheim

- Neufgrange

- Sarralbe

- Sarreinsming

- Sitlzheim

- Willerwald

- Wittring

 

La réunion avec le Préfet le 23 février 2010 ;

 

La réunion du CO.D.E.R.S.T. le 2 juin 2010 qui s’est soldé par un avis favorable au projet ;

 

Lettre du Conseil Régional au Préfet émettant un avis défavorable au projet, et toujours pas médiatisé (censuré ?) ;

 

Quelques conseils municipaux qui ont, pour le moment émis un avis défavorable aux projets de lignes T.H.T. concernant Hambrégie ;

- Sarralbe

- Siltzheim

 

Un recours administratif au permis de construire, rejeté par le Préfet ;

 

Les manifestations :

- 4 juin 2010 à Hambach (A4) suivi d’un déport de plainte par la S.A.N.E.F.

- 23 janvier 2010 à Sarreguemines

- 5 décembre 2009 à Sarreguemines

- 5 septembre 2009 à Sarreguemines

- 10 juillet 2009 à Sarreguemines

- 1 juillet 2009 à Willerwald

- 29 juin 2009 à Hambach

- 25 juin 2009 à Sarreguemines

 

La centaine de médecins défavorables à Hambrégie ;

 

L’entrevue de l’A.D.P.S.E. avec un conseiller de Nicolas Sarkozy le 8 octobre 2009 ;

 

Et mes différents courriers à l’Elysée et au Ministère de l’environnement dont aucune réponse concrète n’a été donnée (lorsque réponse il y avait).

 

Que reste-t’il comme recours pour les citoyens que nous sommes ? Nous l’entendons de plus en plus souvent et cela a, apparemment, été évoqué lors de la réunion des élus à Herbitzheim ce jeudi ( http://www.republicain-lorrain.fr/fr/sarreguemines/sarreguemines/article/3345900/Les-conseillers-peu-chauds-pour-demissionner.html ) "...des nerfs de boeufs et les taper un par un, ou encore de manifester comme les Houillères, à une certaine époque, avec des manches de pioches on détruit tout...".

 

Lors de la manifestation du 4 juin dernier avec blocage de l’autoroute, c’est sous la pression des manifestants que cela a été possible. Ce sont les citoyens qui poussent maintenant à des actions plus radicales, car nous avons été trop gentils.

 

Peut-être allons nous en arriver là, car on voit bien que ce n’est que sous la pression de la rue que les choses avancent. Le restant semble simplement être du blabla pour que les décideurs gagnent du temps et attendent l’érosion des doléances des citoyens.

 

Pour ma part je suis prêt à prendre part à différentes actions. Je suis un « ancien » des Houillères, et nous n’avons obtenus des avancé, uniquement par le biais de manifestations musclées. Si c’est la seule façon de nous faire entendre, il n’y a pas trop le choix. Bien évidemment, les enfants devront rester à l’écart de tout cela, et les femmes en seconde ligne si elles sont partantes.

 

« Art. 2 de la Constitution. - La langue de la République est le français

L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

L'hymne national est la Marseillaise.

La devise de la République est "Liberté, Égalité, Fraternité".

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article