Hambrégie : les belles paroles pour nous endormir

Publié le par Le Macroscope

Analyse des différentes réactions suite à l’annonce d’autorisation d’exploiter délivrée par le Préfet concernant Hambrégie.

 

Site internet Energie 2007

( http://energie2007.fr/actualites/fiche/2751/direct_energie_gaz_electricite_hambach_moselle_prefet_250610.html ) : « Xavier Caituticoli (D.G. de Direct Energie) rappelle que le projet de centrale, "entre la première version déposée au Ministère et celle d'aujourd'hui, a subi des évolutions très importantes. L'arrêté préfectoral est très complet, très contraignant. Ce projet est exemplaire du point de vue du respect de l'environnement". Sur d'éventuels recours, il souligne que "Direct énergie devient une entreprise mosellane. On fera le projet avec la population".. »

 

Les évolutions ont été amenées par des recommandations concrètes des citoyens via les différentes associations dont l’A.D.P.S.E.. Sans cela, ils auraient encore plus pollués. C’est inadmissible. Ce sont les citoyens qui doivent tirer la sonnette d’alarme pour qu’on adapte le projet, et ceci uniquement dans le but d’apaiser la colère de la population. « On fera le projet avec la population », laquelle ? La population est contre ce projet, doit-on prendre ces paroles comme une provocation ?

 

Républicain Lorrain du 26 juin édition de Sarreguemines

 ( http://www.republicain-lorrain.fr/fr/sarreguemines/sarreguemines/article/3383473/Le-prefet-dit-oui-mais-le-combat-n-est-pas-fini.html ) : On parle déjà de la création d’une C.L.I. (Commission Locale d’Information), comme si maintenant il était sûr que le projet se ferait. Il ne faut pas oublier la justice qui risque de mettre des bâtons dans les roues. A quoi va servir cette commission ? A montrer comment on va planter des arbres autour de la centrale pour essayer de cacher la misère ? A donner des éléments sur les mesures de qualité de l’air ou de bruit autour de la centrale une fois exploitée et ainsi confirmer la crainte des habitants ? En somme ce ne sera que de la « communication » de la part de Direct-energie. Je pense que les associations vont s’y intéresser au début (car une chaise vide, ce n’est pas bien), mais elles verront déjà si cela aura un sens.

 

« … la somme que se partageront Région, Département, C.A.S.C. …est estimée à plus de 7 millions d’euros. ». Il serait bien de connaître les méthodes de calcul pour aboutir à cette affirmation ainsi que la ventilation de ces « revenus financiers ».

 

« … les moyens nouveaux dégagés par l'implantation "seront utilisés pour lancer une politique d'aide à la dépollution sous tous ses aspects" » En somme la pollution engendrée par cette centrale va être résorbée par l'injection  des ressources financières escomptées de Hambrégie dans les moyens de lutte contre la pollution ? Plus sérieusement, on va polluer plus qu’on ne pourra dépolluer.

 

« Cet Europôle II se veut "territoire d'énergie", laissant la place "à des entreprises spécialisées dans les énergie renouvelables" » Pour le démarrage on va faire très fort : une centrale fossile serait considérée comme « énergie renouvelable » ?

 

Républicain Lorrain du 26 juin Région

( http://www.republicain-lorrain.fr/fr/region/article/3383024/Centrale-Direct-Energie-le-feu-vert-du-prefet.html ) :

« «  ce projet de 800 M€, ses 400 à 1 000 emplois pendant la construction puis 50 emplois pérennes » étaient une marque du soutien de l’Etat à «  une Moselle en souffrance ». ». On évoque 400 à 1 000 emplois, mais durant 3 années au grand maximum et ensuite durant 30 années nous devrons supporter la pollution émise. Ne pensez pas que ce seront des emplois locaux, même si l’on a évoqué que les emplois locaux allaient être privilégiés. En somme que ce soit pour les entreprises ou les demandeurs d’emplois ce sera : « travaillez-vous pour telle somme ? Non ? Alors je prendrai un tel … ». Pensez-vous réellement que les entreprises locales pourront s’aligner sur les entreprises des pays de l’Est où du Sud de l’Europe ? Si les entreprises et les demandeurs d’emplois pratiquent des « prix au rabais » ils seront privilégiés. Vous n’allez tout de même pas croire que pour les beaux yeux de nos élus, Direct Energie serait prêt à payer plus cher la construction de cette centrale en employant des moyens locaux plutôt que de privilégier de la main d’œuvre bradée venue d’ailleurs ?

 

France 3 19/20 Lorraine du 25 juin

 http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=7EA6405B99104BB3BF59D6C0D888F1E1_cafe_lca_250620101958_F3 : le projet « est dans les clous » c’est ce qu’annonce le Préfet. On reste dans les normes en somme. Mais notre norme à nous est 0 pollution supplémentaire, nous avons déjà assez de pollution chez nous.

 

Il faut savoir que l’Est-Mosellan est déjà une des régions les plus touchées par les cas de cancers. Ceci est confirmé par l’I.N.S.E.R.M. ( http://www.e-cancer.fr/expertises-publications-de-l-inca/rapports-et-expertises/sante-publique/2358 ) télécharger le PDF « Partie 4 : Les cancers broncho-pulmonaires et les cancers de la plèvre » pour vous convaincre. Donc il n’est pas la peine d’ajouter de la pollution supplémentaire.

 

L’annonce de l’autorisation a surtout été diffusée dans la presse financière et boursière comme par exemple sur le site de BourseReflex

( http://www.boursereflex.com/actu/2010/06/25/Direct_Energie_autorise_a_construire_une_centrale_electrique_en_Moselle ). Car maintenant il s’agit de trouver les fonds pour ce projet. Mais sachant qu’il y aura des actions en justice risquant de retarder, voire d’annuler, le projet, est-ce que les investisseurs se laisseront tout de même séduire ? Surtout après les coûts supplémentaires engendrés par divers points de l’autorisation d’exploiter ( http://energie2007.fr/images/upload/arrete_prefecture_region_lorraine_centrale_hambach_25_juin_2010.pdf ).

 

En revanche tous ces débats font oublier la question principale : A quoi (ou à qui) va servir cette centrale ?

 

Il a été dit que cette centrale viendrait en remplacement de centrales thermiques au charbon. Qu’on nous cite quelle centrale au charbon serait remplacée.

 

D’un point de vue production d’électricité en France, il n’y a aucune justification. Les C.C.G. déjà autorisés (avant Hambrégie), dépasse largement les besoins énergétiques de la France ( http://le-macroscope.over-blog.fr/article-conference-du-24-mai-2010-halte-au-developpement-anarchique-des-centrales-thermiques-en-france-50999794.html ).

 

Il est donc évident que cette centrale ne va servir qu’à engendrer des bénéfices aux actionnaires qui l’auront financés. Cette manne financière devrait être partagée avec les habitants de la région qui auront des problèmes de santé due à la pollution engendrée.

 

Le silence radio du Ministère de l'Environnement est également évocateur du lobbying des grands groupes de l'énergie. Car vous n'allez pas me faire croire que le Ministère de l'Environnement est heureux d'accepter tout ce qui va augmenter les émissions de CO2 de la France. Car, je le rappelle encore une fois, Hambrégie vient s'ajouter à toutes les centrales thermiques déjà éxistantes et ne vient en aucun cas remplacer une quelconque centrale thermique osolète. Et tout ceci dans une région déjà excédentaire en production d'électricité, à moins de 30 km d'une centrale thermique à l'Ouest(Emile-Huchet), à 20 km d'une centrale thermique au Nord (Römerbrücke) etc.. De plus aucune cogénération n'est prévue, c'est à dire que l'on va gaspiller près de 50% de l'énergie.

 

Comme souvent, l'argent l'emporte sur la raison.

 

En espérant que la justice reste aveugle.

Commenter cet article