Hambrégie : les opposants bloquent l'autoroute A4

Publié le par Le Macroscope

Suite à l’avis favorable du C.O.D.E.R.S.T., les esprits s’échauffent. Les citoyens ne comprennent pas cet entêtement à vouloir imposer cette centrale au gaz qui n’est nullement justifiée du point de vue de production d’électricité en France.

 

C’est là où le bas blesse. Quels sont les interlocuteurs qui doivent être sollicités ?

 

Jusqu’à présent, toutes les actions menées, que ce soit dans le cadre de l’enquête publique, des réunions d’information et des manifestations semblent ne pas avoir « inquiété » les « décideurs ».

 

Faites vos petites manifestations, on vous réserve un petit encart dans la presse et contentez-vous de cela. Apportez vos remarques lors de l’enquête publique, elles seront consignées, reprisent par le commissaire enquêteur qui émet un avis défavorable, mais peu importe, les services d’Etat émettront des avis favorables (avec réserves tout de même). Intervenez au C.O.D.E.R.S.T. et exposez vos griefs, nous feront tout de même ce que nous voulons : « cause toujours » (c’est la démocratie).

 

Lorsque les moyens « gentils » ont été épuisés (hormis le tribunal), il ne reste plus d’autre alternative au Peuple de se faire entendre. Il faut marquer les esprits.

 

Photo0141.jpg

 

La manifestation « bon enfant » d’hier sur le giratoire de Hambach s’est transformée en véritable manifestation revendicatrice sous la pression des citoyens. Ils en ont marre qu’on les prennent pour des demeurés. On ne nous écoute pas localement, il faut se faire entendre nationalement. Comment faire ? On bloque une autoroute. Ce genre d’action est très prisé par la presse, car cela est vendeur.

 

Mais voilà, mis à part la presse locale, personne ne s’intéresse à cette manifestation des « agités du lotissement ». Pourtant, avec l’inauguration du Center Parc de Sarrebourg, la presse était dans la région. Et par malchance, France Télévision est en grève. Donc pas d’images télévisées de cette action. Sur les sites d’informations nationales en continu, rien, pas un mot. On peut lire qu’un camion a bloqué l’A1 hier soir, mais le blocage de l’A4 ici à Hambach n’a pas été relevé.

 

Faut-il encore monter d’un cran les actions pour se faire entendre ?

 

Seul le Républicain Lorrain consacre plusieurs articles sur cet événement (http://www.republicain-lorrain.fr/fr/article/3258035/Les-opposants-a-la-centrale-bloquent-l-A4.html )

 

On va, bien entendu, entendre des commentaires, du style « ce sont des irresponsables », « ils n’ont pas connaissance du danger », « ils faut qu’ils respectent l’avis du C.O.D.E.R.S.T. » etc.

 

Mais voilà, dans toute l’histoire de la France, ou d’ailleurs, les seules vraies avancées ont été obtenues par le biais de rapports musclés. Lorsque le peuple n’est pas content il le fait savoir.

 

Ce peuple est également constitué d’élus qui ont pris par à la manifestation parmi lesquels il y avait également un député du Landtag de la Sarre qui nous soutien dans notre combat contre ce projet de centrale.

 

Et qu’en est-il du courrier adressé au Préfet par le Président du Conseil Régional demandant de ne pas autoriser le projet Hambrégie. Qui en a entendu parler ? Seuls les gens qui ont participé à la manifestation d’hier. Car lecture de ce courrier a été faite. Pas un mot dans la presse. Tout ce qui ne va pas dans le sens du projet est « étouffé ».

 

La presse n’est plus libre, contrairement à ce que l’on peut croire. Un autre exemple, qui a entendu parler de ce rapport luxembourgeois qui suscite des curiosités : http://info.france3.fr/france/le-rapport-luxembourgeois-suscite-des-curiosites-63365456.html ?

 

On tri les informations à publier ou non. Après cela on s’étonne que le peuple se soulève.

 

Une simple étincelle suffit à faire exploser la colère des citoyens qui se sentent bafoués. Ne nous poussez pas trop loin.

 

Commenter cet article