Hambrégie : Tv Mosaik du 28 juin 2010

Publié le par Le Macroscope

Nous avons pu suivre avec intérêt le reportage consacré au dossier Hambrégie sur Tv Mosaik ce lundi 28 juin ( http://www.mosaik.tv/index.php?video=100628&id=794 ).

 

Le reportage retrace assez fidèlement l’histoire de ce dossier, du  moins pour ce qui est connu.

 

Je tiens tout de même à ajouter l’élément suivant :

 

 En mars 2008, Direct Energie avait en projet une centrale de 446 Mw situé sur la commune de Sarreguemines et devant se raccorder au poste électrique de Rémelfing. (Source : document R.T.E. « Raccordement en souterrain au poste 225 000 volts de Sarreguemines du projet de CCG n°1 de DIRECT ENERGIE » de janvier 2010).

 

Un an après le projet est présenté sur Europôle II et concerne 2 C.C.G. d’une puissance totale de 892 Mw. Quelles ont été les raisons de cette « montée en puissance » ?

 

On nous évoque, d’après le M. Préfet :

- 40 M€ de retombées aux entreprises locales,

- 8 M€ pour l'hôtellerie et la restauration.

 

Pour un projet de 800 M€ cela ne représente pas « grand-chose » (6%). Comment sont calculées ces retombées ?

 

On parle également de 800 à 1 000 emplois durant 3 ans sur le site. Mais la « main d’œuvre » viendra d’où en majorité, localement ?

 

Environs 50 emplois seraient créés. Il faut savoir que 3 emplois sont déjà réservés par Direct Energie pour les postes de direction etc. (source classeurs de l’enquête publique) et certainement plus des 3/4 seront pourvus par les spécialistes amenés par les fournisseurs des turbines (Alsthom, Siemens etc.) comme cela se pratique couramment. Il ne reste donc quasiment rien pour les "locaux". Faut il créer quelques emplois pour se faire polluer durant 30 ans ?

 

En développant les énergies renouvelables il y a de suite plus de 50 emplois à la clef, surtout des emplois locaux. Qu'en est-il de Festo à Woustviller avec près de 300 emplois à la clef ?

 

Le Préfet annonce également que « Le projet répond aux priorités du Gouvernement de la France en matière d'indépendance énergétique »

 

Actuellement la France dispose d’environ 16 800 Mw de centrales thermiques :

- 41% au charbon

- 36% au fioul

- 10% au gaz

- 10% de T.A.C. (fioul ou Gaz)

-   3% autres (cendres, gaz de hauts fourneaux, vapeur …)

 

les-centrales-thermiques-en-France-au-01-06-2010.JPG

 

Lorsqu’en 2016 on passera de 6 900 Mw à 3 300 Mw de centrales au charbon et qu’en même temps touts les Cycles Combinés Gaz déjà autorisés (Hors Hambrégie) seront en fonctionnement, soit 6 177 Mw de plus qu’actuellement, nous aurions un total de 19 356 Mw de production thermique, soit une augmentation de 15% !! Alors qu’on souhaite diminuer de 20% la consommation d’électricité à l’horizon 2020 (Grenelle de l’Environnement). La répartition des moyens de production serait la suivante :

- 17% au charbon

- 31% au fioul

- 41% au gaz

-   9% de T.A.C. (fioul ou Gaz)

-   2% autres (cendres, gaz de hauts fourneaux, vapeur …)

 

Si de surcroît on autorise encore les autres C.C.G. « dans les cartons » (y compris Hambrégie) soit environ 9 000 Mw  de plus. 40 C.C.G. sont actuellement construits, autorisés, planifiés et annoncés (Source R.T.E.). Le gaz représenterait plus de 56% des centrales thermiques, en estimant qu’il restera toujours des centrales au charbon et au fioul, sinon ce serait pire encore.

 

On constate que nous allons de plus en plus dépendre du Gaz. On s’écarte de l’indépendance énergétique de la France.

 

M. Xavier Caitucoli affirme également qu’une concertation avec la population a eu lieu. A quel moment ? Serait-ce cette fameuse journée « portes ouvertes » au centre de communication de la Smart, une fois l’enquête publique déjà bouclée ? Une concertation se fait en amont d’un projet, pas après.

 

Enfin les Drs. Brousse et Martin sont toujours présentés comme toxicologues et spécialistes indépendants. Je tiens tout de même à signaler que le Dr. Brousse s’est présenté avec Direct Energie lors de la réunion du CO.D.E.R.S.T.. Je ne vois pas où est l’indépendance. Il aurait du être entendu seul au CO.D.E.R.S .T. dans ce cas.

 

Je tiens à soutenir le fait que cette centrale est inutile d'un point de vue production d'électricité en France. Avec tous les projets déjà autorisés nous sommes largement excédentaires en capacité de production. Il faut également rappeler que 8 communes sur 11 ont voté contre ce projet. Que le commissaire enquêteur a émis un avis très défavorable. Que la Région Lorraine est contre ce projet. Que presque tout le corps médical de la région est contre. Le Maire de Hambach lui-même a émis deux avis défavorable au permis de construire de cette centrale. Je pense que c'est largement suffisant pour démontrer qu'il n'y a pas lieu de construire une centrale inutile. Personnellement j'ai étudié le dossier, j'ai pu m’entretenir avec M. le Préfet à ce sujet. Nous avons pu exposer les faits devant le CO.D.E.R.S.T., qui semblait relativement embêté par nos arguments, mais qui a tout de même voté pour l’autorisation d’exploiter.

 

Ce dont je suis quasiment certain c’est que la décision n'est pas locale, elle vient de Paris. Paris qui n’a toujours pas répondu à mes arguments.

Commenter cet article