La loi NOME : les citoyens la recevront dans leur pomme

Publié le par Le Macroscope

La Loi NOME (Nouvelle façon d'Obtenir une Manne d'Euros) Qui est-ce qui va payer les investissements privés ? Nous autres citoyens, bien entendu.

 

« Les députés adoptent la réforme du marché de l'électricité » (http://www.20minutes.fr/article/578391/Economie-Les-deputes-adoptent-la-reforme-du-marche-de-l-electricite.php ).

 

Une, soi-disant, bonne nouvelle « Le projet de loi ne supprime pas les tarifs réglementés pour les ménages et les petites entreprises, auxquels sont soumis 95% des Français». On pourrait croire que nous sommes sauvés. Eh non : « A partir de 2015, la Commission de régulation de l’énergie (CRE), et non plus les ministres de l'Energie et de l'Ecologie, sera chargée de fixer ces prix », or la C.R.E. estime déjà que la facture d’électricité risque d’augmenter de 25% d’ici 2015.

 

25 % d’augmentation, cela représente, pour moi près de 200 euros par an ! Et pour vous ?

 

Tout ceci pour financer le développement de la concurrence privée. En somme, on utilise des moyens de production d’électricité payés par les contribuables pour financer des entreprises privées. Ce qui fait que nous allons payer plus cher notre électricité. Nous aurons donc payé 2x pour financer des entreprises privées !

 

Ces mêmes entreprises privées investissent dans des unités de production d’électricité souvent thermiques (C.C.G. entres autres), pour pouvoir vendre leur production sur le marché européen et faire des bénéfices. Tout ceci au détriment de notre environnement et de notre santé. Il n’y a qu’à voir le nombre de C.C.G. déjà en projet en France : près de 40 !

 

Développement totalement inutile, d’un point de vue production d’électricité en France ( http://le-macroscope.over-blog.fr/article-courrier-en-date-du-25-mai-2010-m-le-president-de-la-republique-51024004.html ). C’est un courrier embarrassant auquel je n’ai toujours pas eu de réponse claire.

 

C’est la porte ouverte à toutes sortes de dérives.

 

Je ne suis pas contre le développement d’entreprises privées en France. Mais là il s’agit de production d’énergie. Celle-ci doit rester réglementée. La France, devrait faire une sorte d’appel d’offres concernant la construction d’unités de production d’électricité, après avoir adopté un nombre d’unités de production nécessaires :

 

- unités de productions en remplacement de centrales au charbon,

- unités de productions supplémentaires (ou non) suivant une projection de la demande de consommation dans les années à venir,

- participation financière à l’entretien et à l’éventuel développement du parc nucléaire français. C’est dans ce cadre seulement, que l’électricité produite par une centrale nucléaire pourrait être revendue aux investisseurs privés et non comme « cadeau », comme c’est le cas avec cette loi.

 

Vous voulez savoir quels sont les députés qui ont autorisé ce « hold-up » ? « Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi portant nouvelle organisation du marché de l'électricité. » ( http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0574.asp ).

 

Lorsque vous recevrez vos prochaines factures d’électricité, pensez à leur demander une aide pour les payer. Les parlementaires ont une enveloppe budgétaire qu’ils peuvent dépenser à discrétion. Donc que cette enveloppe serve à financer les frais qu’ils occasionnent aux citoyens par leurs décisions !

 

Pour en savoir un peu plus sur cette partie opaque d’enveloppe parlementaire, deux exemples :

 

- « COMMENT JE DEPENSE MON ENVELOPPE DE FRAIS PARLEMENTAIRES » ( http://renedosiere.over-blog.com/article-34023446.html )

- « Répartition de la réserve parlementaire : un secret d’Etat bien gardé » ( http://www.politique.net/2009041901-repartition-de-la-reserve-parlementaire.htm )

 

Lorsque vos députés auront des cartons entiers de factures d’électricité des citoyens que nous sommes, peut-être réfléchiront ils à deux fois avant de voter un texte de loi.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article