Hambrégie : La propagande engendre la fronde

Publié le par Le Macroscope

Mon dernier article date d’il y a environ 1 mois déjà. Non pas qu’il n’y avait rien à exploiter depuis là, mais, mon état de santé ne me permettait que de faire des apparitions sporadiques à certains moments pour combattre certaines inégalités.

 

Cette fois-ci je veux réagir à notre actualité locale concernant le projet de centrale thermique au gaz Hambrégie de Hambach.

 

Tous moyens de communications sont utilisés pour minorer les actions entreprises par les citoyens, l’A.D.P.S.E. et certains partis politiques qui se font maintenant l’écho de ces citoyens méprisés.

 

Pour cela, il suffit de visionner les réponses aux reportages, inclus dans deux émissions de Tv Mosaik :

 

- http://www.mosaik.tv/index.php?video=101117&id=965

 

- http://www.mosaik.tv/index.php?video=101118&id=966

 

et divers articles parus dans la presse locale :

 

- « La gauche en campagne… contre la centrale »

 http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/4156227/La-gauche-en-campagne-contre-la-centrale.html

 

- « Une gauche unie contre Hambrégie »

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/4155503/Une-gauche-unie-contre-Hambregie.html

 

Ce que les citoyens avancent comme arguments est immédiatement commenté et déformé, non pas de la part des journalistes, qui font leur travail avec les éléments dont ils disposent. Mais si les éléments dont ils disposent viennent le plus souvent du coté « pro-centrale » …

 

Tout est fait, de la part des porteurs du projet, pour distiller, en continu, des informations, laissant croire que tout est fait, que la centrale va se faire. Les citoyens, se posent des questions, nous posent des questions, car il n’y a pas beaucoup d’informations de notre coté. Oui, mais quoi diffuser ? Le tout est porté devant la justice. L’instruction suit son court, et rien n’est distillé d’ici le jugement. Donc tout ce qui se raconte, en ce moment n’est que du blabla…

 

Biensur les travaux, concernant Europole 2 démarrent. Mais il s’agit des fouilles archéologiques. S’en suivra le terrassement etc., mais comme, nous le font remarquer les « pro-centrales », cela ne concerne pas directement Hambrégie. En revanche, ils ne manquent pas de semer le doute dans la population en distillant régulièrement quelques informations concernant Hambrégie dans les différents articles qu’ils font publier.

 

Dans le document « entre Sarre&Blies », que nous avons tous eu dans nos boites aux lettres, nous pouvons lire en page 8 :

« Les travaux d'aménagements, qui débuteront en 2011, présagent l'arrivée de nouveaux investisseurs. La future unité de production d'électricité au gaz naturel de Direct energie (projet Hambrégie) jouera les locomotives pour cette grande zone à vocation économique de 213 hectares (dont 115 hectares exploitables). Pour rappel Europole 1 compte aujourd'hui 14 entreprises qui emploient environ 3 000 personnes ».

 

Voici, un exemple de la façon dont on fait croire aux habitants concernés, que tout est joué. Pourquoi « jouera » et non « pourrait jouer » ?

 

En somme, comme pour la réforme de la retraite, on s’assoit sur l’expression populaire, et on avance comme si de rien n’était. Cela s’est déjà vu à d’autres époques dans l’histoire.

 

Un autre article intéressant paru dans le Républicain Lorrain du 20 novembre :

 

« Développer durablement » :

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/4174023/Developper-durablement.html

 

« Nous sommes la seule collectivité à avoir engagé une démarche bilan carbone en interne. Fin 2010, l’état initial de nos émissions à effet de serre sera connu et on élaborera un plan climat énergie territorial »

 

Le bilan carbone va exploser avec le projet de centrale thermique au gaz. Et que fait-on de la chaleur qui sera gaspillée si par malheur la centrale se faisait tout de même ? Car de ce même article on évoque également des réseaux de chaleur. D’un coté on essaye de faire des gestes pour l’environnement, mais qui ressembleront à des moustiques à coté de ce projet de centrale qui balayera tous les efforts qui seraient entrepris pour diminuer les impacts sur l’environnement.

 

Pour finir, pourquoi ailleurs en Lorraine on accepte l’implantation de ces centrales au gaz et pas à Hambach ? La réponse est pourtant évidente : Celle de Hambach ne remplace aucune centrale au charbon, comme le font les autres projets en Lorraine.

 

Que ce soit en local, auprès du CO.D.E.R.S.T., auprès du Préfet, du Ministre de l’environnement ou de l’Elysée, on évite soigneusement de répondre à la question de la raison de ce projet de centrale thermique au gaz à Hambach. La réponse est poutant claire : il n’y a aucune utilité si ce n’est de faire bénéficier les actionnaires de bonnes dividendes.

 

Un débat devrait avoir lieu entre « pro et anti-centrales », afin d’avoir des réponses concrètes et non des réponses évasives. Ce serait un moyen de montrer la transparence dans ce dossier.

 

Mais, cela ne se fera probablement pas, de peur que les arguments des « pro-centrales » seraient balayés trop facilement, comme cela était le cas lors du débat durant l’enquête publique le 9 juillet 2009 : http://www.mosaik.tv/resultat_recherche.php?id=542&type=video_archive

 

 

Commenter cet article