Hambrégie : lignes T.H.T. et appel aux journalistes

Publié le par Le Macroscope

L’A.D.P.S.E. s’est organisée pour affronter les prochaines batailles. Il y a des membres qui s’occupent de la partie procédures judiciaires, d’autres pour la partie financière, d’autres encore pour les dossiers en cours etc..

 

Les dossiers en cours concernent les projets de liaisons T.H.T. de cette fichue centrale.

« Projets de lignes T.H.T. devant raccorder le projet de centrale Hambrégie »

( http://le-macroscope.over-blog.fr/article-projets-de-lignes-t-h-t-devant-raccorder-le-projet-de-centrale-hambregie-50960159.html )

 

 

Une première réponse a été donnée : « Réponse au dossier de concertation du projet de raccordement 225 000 volts de Hambrégie vers Rémelfing »

( http://le-macroscope.over-blog.fr/article-reponse-au-dossier-de-concertation-du-projet-de-raccordement-225-000-volts-de-hambregie-vers-remelfing-51367057.html )

 

Une seconde va être donnée le 3 juillet au plus tard et concerne le projet d’enfouissement de lignes T.H.T. de 400 000 volts vers la ligne T.H.T. Marlenheim-Vigy, avec création d’un poste 400 000 volts d’environ 3 ha.

 

Il est déjà inconcevable de raccorder une tranche de cette centrale au poste de Rémelfing. Il n’y a aucun passage possible sans soumettre les habitants à une exposition de longue durée aux champs magnétiques de plus de 0,25 µT. De plus, pourquoi détruire l’environnement sur près de 8 km, alors qu’il suffit d’utiliser le même fuseau pour le raccordement 400 000 volts de la seconde tranche de la centrale.

 

Mais cette liaison projetée de 400 000 volts trouvent déjà des oppositions

Hambrégie : Sarralbe a dit non - Nous ne sommes pas des cobayes

( http://le-macroscope.over-blog.fr/article-hambregie-sarralbe-a-dit-non-nous-ne-sommes-pas-des-cobayes-52384361.html )

 

Et nous n’en sommes qu’au début de ces "sous-projets". Je pense que les contestations vont s’amplifier dans les prochains temps. Pour le moment pas grand monde n’est au courant de se qui se trame. Mais cela va changer.

 

Il ne faut surtout pas baisser les bras, même si le Préfet a autorisé l’exploitation de cette centrale, car il y aura une suite judiciaire maintenant. L’aventure n’est pas terminée.

 

Si nous nous mobilisons tous contre ces "sous-projets" d’enfouissement de lignes, comme cela a été fait pour la centrale, nous pourrons faire vaciller ce projet dans son ensemble. Je dis bien ce projet, car centrale et raccordements électriques de cette centrale ne font qu’un pour moi. On ne peut pas produire de courant sans l’acheminer et rien ne sert d’acheminer quelque chose qui n’est pas produit.

 

On va nous rétorquer que cela se fait toujours ainsi, mais voilà, il faut que cela change. On ne peut pas continuer à saucissonner des projets pour les faire passer au coup par coup. Il faut que cela se sache. Mais qui osera relayer ces informations ?

 

Désolés messieurs les journalistes, je comprends votre frilosité surtout après ce qui est arrivé à Stéphane Guillon et Didier Porte. D’ailleurs vous pouvez signer la pétition contre la censure et la mise en cause de la liberté d’expression : http://petition.harrycow.fr/ . Quelqu’un doit bien informer les gens. Les informations que nous relayons, n’ont qu’une portée limitée et de ce fait les citoyens ne sont pas au courant de ce qui se passe. Les courriers adressés aux Ministères et à l’Elysée, restent, soit sans réponse, soit avec des réponses pro format, qui n’ont rien à voir avec le sujet évoqué. Qui d'autre que vous peut informer le grand public ?

 

Faut-il en venir à des actions radicales pour se faire entendre ? Jusqu’à présent tous les moyens démocratiques ont été utilisés et on voit que cela n’aura pas servi à grand-chose.

 

Si à chaque fois il faut passer par la case « tribunal », cela coûtera beaucoup d’énergie et beaucoup d’argent. Je pense que nous avons toutes et tous autre chose à faire que de passer notre temps à batailler pour éviter que ne se construise cette centrale tout à fait inutile (sauf pour les gains financiers des actionnaires). Mais si c’est là, la seule solution, je préfère sacrifier ma Santé plutôt que celle des mes enfants. 

 

 

Commenter cet article