Le Grenelle mal compris

Publié le par Le Macroscope

si 84,1 % des Français estiment que le Grenelle était «une bonne initiative» qui a permis d'ouvrir le débat sur l'écologie, 57,5% considèrent qu'il n'a pas «apporté de solutions concrètes pour l'avenir». Ils sont même 68,5% a penser qu'il s'agissait avant tout d'«une opération de communication du gouvernement». : http://www.20minutes.fr/article/401812/France-Le-Grenelle-plebiscite-pas-les-politiques.php

 

 

«L'environnement, ça commence à bien faire.»  Cela résume tout simplement la pensé de certains politiques. En effet, des projets sont retardés voir annulés, coûtent plus cher etc. à cause du respect de l'environnement. Cela en énerve plus d'un, à commencer par les dirigeants qui voient une manne financière prendre du plomb dans l'aile. En revanche ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'il y a moyen de faire les choses différemments. De tenir compte de l'environnement et d'adapter les projets en conséquences.

 

La première question à se poser est : quelle est l'utilité d'un projet ? Si la seule réponse trouvée est : gain financier, c'est déjà mal parti. C'est le cas du projet Hambrégie. Projet de construction d'une centrale thermique au gaz. Elle ne se justifie pas dans le contexte énergétique français, vu qu'il y a déjà une trentaine de projets de ce type en France. Donc totalement inutile si ce n'est d'apporter un gain financier aux actionnaires.

 

Je prends l'exemple du projet d'une installation de production d'électricité par panneaux solaires. La Communauté d'Agglomération de Sarreguemines et Confluence (C.A.S.C.) souhaite installer une ferme photovoltaïque sur le site de l'ancienne décharge du quartier de Folpersviller à Sarreguemines. Le contexte est différent, car le Grenelle prévoit 20% d'énergie renouvelables dans la production totale d'électricité en France. Ce projet s'inscrit donc parfaitement dans le Grenelle. ( http://www.republicain-lorrain.fr/fr/sarreguemines/sarreguemines/article/3072812/Une-ferme-photovoltaique-sur-l-ancienne-decharge.html )

 

Bien que je privilégie l'installation de panneaux solaires sur l'habitat, pour ne pas grever les terres, dans ce cas cela peut-être différent. Par précaution, il est préférable de ne pas laisser les gens se promener sur le site d'une ancienne décharge. Construire des bâtiments sur un tel site n'est pas recommandé, donc y installer ce genre de panneaux me semble être une solution intéressante. En effet, les terrains seront exploités pour produire de l'électricité et seront fermés de sorte qu'aucune personne de puisse s'y promener. Seuls le personnel d'entretien de ces panneaux solaires devraient avoir accès à ce site.

 

S'il s'agissait de terres agricoles, mon discours serait probablement différent (comme expliqué plus haut). Il faut préserver au maximum les terres non urbanisées.

 

En revanche, ce qui est regrettable, c'est qu'il faudra certainement importer les panneaux solaires, car la France n'a pas pris, à temps, les enjeux économiques que peut apporter un développement économique grâce aux développement des énergies renouvelables. Si l'on va plus loin encore, il faudrait calculer la trace carbone laissée par la fabrication de ces panneaux solaires dans des pays ou le soucis environnemental est encore plus faible qu'en France, le transport depuis ces pays etc. Avec une production locale, cela serait certainement meilleur et cela pourrait créer des emplois.

 

 

"Mais les Français jugent majoritairement (59%) que l'abandon, fin mars, du projet de taxe carbone est une bonne chose"

 

En effet, d'un point de vu du pouvoir d'achat, c'est compréhensible. En revanche du point de vue écologique c'est très mauvais. Je pense que le problème est surtout lié à une question de méthode d'application de la taxe carbonne. Bien sur nous devrons payer plus et notre pouvoir d'achat en prendra un coup. Mais nous paieront pour l'avenir de nos enfants, petits enfants etc.. Nous devons payer pour réparer ce que nos parents, grands-parents nous ont laissé comme patrimoine. Quelqu'un doit le faire sinon nous allons droit dans le mur.

 

Le reversement direct d'une partie de la taxe carbone payé par les citoyens n'est pas logique. Cela voudrait dire que nous avons fixé un "droit d'émission". La famille qui émettra 6 tonnes de CO2 se verra "récompensée", celle qui en émettra 7 ne le sera plus. Que l'on émette 6 ou 7 tonnes de CO2 cela sera toujours une émission de CO2. Les gens qui voudront payer moins de taxe carbone adapterons leur consommation.

 

En revanche en accordant des aides, dont il faudra fixer les modalités, à ceux qui voudront investir dans le chauffage "écologique", véhicules "verts" etc. cela entraînera une diminution des émissions de CO2. Là encore il faudra moduler les aides en fonction des revenus d'un foyer. Il devrait être possible, en cumulant les différentes aides : "aide taxe carbone de l'Etat" (je l'appelle ainsi dans l'exemple), aides de la Région etc. que ces aides puissent représenter 90% de l'investissement pour les foyers aux revenus les plus faibles. Et cette aide diminue progressivement avec l'augmentation des revenus d'un foyer. Ces revenus pourraient être calculés sur la base d'un document remis lors de la demande de subvention. On y inclurait tous les revenus et toutes les dépenses nécessaires (électricité, chauffage, pensions alimentaires, assurances, téléphone etc.), en somme ce qui est "indispensable" de nos jours. Cela donne une photo de la situation du "reste à vivre" du foyer (bien sur le tout couplé avec la déclaration des revenus pour permettre d'avoir une base). Si le "reste à vivre" (minimum vital) est inférieur ou égal au montant du RSA, la subvention devrait être de 90%.

 

De cette façon les sommes perçus par la taxe carbone, serviraient à financer des projets de diminution d'émission de CO2, que tout le monde devrait être en mesure de faire. Et ceux qui voudront continuer à polluer paieront de plus en plus cher jusqu'à aboutir à une taxe carbone supplémentaire en fonction du véhicule acheté, du type de chauffage acheté etc.

 

J'en ai peut-être froissés un certain nombre d'entre-vous, mais, je pense, qu'il faut dire les choses telles qu'elles sont. Et ensuite nous pourrons débattre et progresser. L'abandon de cette taxe carbone, du fait que les autres pays ne s'y engagent pas est une très mauvaise chose. Quelqu'un doit commencer pour que d'autres suivent.

 

Peur d'une délocalisation des entreprises, due à la taxe carbonne ? C'est probable, dans ce cas il faudra, de toute façon, installer des entreprises qui développeront des techniques de maîtrise de l'énergie (produits, concepts etc.). Ce sera à nos dirigeants politiques de faire comprendre, que le monde ne peut continuer à fonctionner de cette façon. Mais si nos politiques sont déjà septiques, ce ne sera pas gagné malheureusement.

 

Ce sujet peut paraître lointain des préoccupations journalières de beaucoup de personnes, mais l'environnement nous concerne tous. Il est un facteur de santé, d'adaptation de nos modes de vie, d'avenir pour nos enfants et petits-enfants, de développement économique (basé sur l'environnement). Plus notre environnement se dégrade et plus la société va mal.

Publié dans Environnement

Commenter cet article

ELSASSER MARTIAL 10/05/2010 21:31


Le grenellea été la plus grandefumisterie du gouvernement
il a voulu attirer les ecolos
parce que autrement il n'y a rien de concret
concernant les panneaux solaires il faudrait aussi savoir les detruires parce que pour l'instant nous ne savons pas faire
et pour faire de l'electricite il y a d'autres facons
les marée motrices
reamenager certaines centrales hydroelectriques laisséés à l'abandon (pas rentable)
les eoliennespeuvent ausi etre une piste quand cela est réflechis
mais surtout pensont a consommer mieux
il y a beaucoup a faire sans pour que cela est un cout important au contraire mais je pense que le capitalisme actuel n'est pas interresse par ce qui ne rapporte rien


Le Macroscope 10/05/2010 22:01



Oui c'est vrai, et heureusement la Région Lorraine a pris beaucoup de mesures dans ce sens. Mais il reste encore beaucoup à faire.



MOMPER 07/05/2010 11:26


40 députés présents pour débattre d'un sujet qui concerne tout le monde ! On voit ici l'intérêt de l'environnement aux yeux de nos élus !

http://www.journaldelenvironnement.net/article/grenelle-2-fourre-tout-ou-revolution,17399


MOMPER 04/05/2010 10:47


Que va donner ce projet de loi Grenelle 2 ? Cela semble déjà mal parti :

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/les-reculs-du-grenelle-de-l-environnement_889340.html#xtor=AL-447